CIUSSS MCQ - Approche adaptée à la personne âgée (AAPA)

Qu'est-ce que l'Approche adaptée à la personne âgée (AAPA)?

L’Approche adaptée à la personne âgée (AAPA) a été développée par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec pour les hôpitaux en 2011. 

Cette approche vise à :

  • Adapter les soins et les services offerts pour mieux répondre aux besoins des personnes âgées
  • Prévenir la perte d’autonomie liée à un manque d’activité physique, mentale ou sociale
  • Assurer la qualité de vie de la personne âgée hospitalisée

L’environnement physique et social est donc considéré dans les soins à la personne âgée, en plus du problème de santé l’amenant à l’hôpital.

L'Approche adaptée à la personne âgée (AAPA) au CIUSSS MCQ

L'Approche adaptée à la personne âgée (AAPA) est appliquée dans nos centres hospitaliers de la Mauricie et du Centre-du-Québec.  C’est dans une approche collaborative que le CIUSSS MCQ poursuit ses efforts afin d’offrir des soins adaptés à la clientèle âgée et ce, dans chacune de ses installations. Consultez l'affiche - Approche adaptée à la personne âgée (AAPA) au CIUSSS MCQ.

L'évaluation des capacités des personnes âgées

Six dimensions sont évaluées chez la personne âgée pendant son séjour à l’hôpital afin de s’assurer qu’elle ne perde pas ses capacités et puisse retourner dans son milieu de vie le plus rapidement possible :

  • A : Autonomie (rester actif et bouger)
  • I : Intégrité de la peau (conserver une peau saine)
  • N : Nutrition et hydratation (bien s’alimenter et s’hydrater)
  • É : Élimination (assurer la régularité)
  • E : État cognitif et comportement (demeurer alerte et éviter la confusion)
  • S : Sommeil (avoir un environnement propice au sommeil)

La perte d'autonomie chez les personnes âgées, quels sont les facteurs de risques?

CIUSSS MCQ - Approche adaptée à la personne âgée (AAPA)

Une personne âgée peut développer une perte d’autonomie pendant son séjour à l’hôpital si elle :

  • Bouge peu
  • Mange peu
  • Boit peu d’eau
  • Dort mal ou pas assez
  • A peu de contacts avec ses proches 
  • Fait peu d’activités pour se mobiliser et se divertir 

Quels sont les conséquences de la perte d'autonomie chez les personnes âgées?

Le manque d’activités peut affecter l’humeur de la personne âgée et diminuer :

  • L’autonomie 
  • La mobilité
  • La force musculaire
  • La tolérance à l’effort
  • La mémoire

Le manque d’activités peut augmenter :

Comment prévenir la perte d'autonomie à l'hôpital?

CIUSSS MCQ - Approche adaptée à la personne âgée (AAPA)

Pour éviter ou limiter la perte d’autonomie, la personne âgée peut :

  • Faire ses activités quotidiennes elle-même selon ses capacités et son rythme
  • Bouger le plus souvent possible
  • S’asseoir au fauteuil lors des repas
  • Bien manger pendant les repas
  • Boire de l’eau souvent même si elle ne sent pas la soif
  • Porter ses prothèses dentaires, auditives ou visuelles 
  • Utiliser sa canne ou sa marchette 
  • Avoir des contacts réguliers avec ses proches
  • Se divertir 
  • Utiliser des moyens favorisant le sommeil (masque, bouchons d’oreilles)

Pour vous guider vers les actions qui sont appropriées à la condition de votre proche, référez-vous à l’infirmière.

Le délirium, comment le prévenir?

Le délirium est fréquent chez la personne âgée hospitalisée. Il peut se développer en quelques heures ou quelques jours, habituellement de façon temporaire et réversible.

Pour plus d'informations, consultez Votre proche est à risque ou présente un délirium, comment pouvez-vous l’aider?.

Vous avez des questions sur l'approche adaptée à la personne âgée (AAPA)?

Si vous avez des questions sur l'approche adaptée à la personne âgée (AAPA) et l'autonomie des personnes âgées, vous pouvez poser vos questions au personnel de soins en place,

Informations supplémentaires

Vous êtes un proche aidant?
Découvrez de l’information pour vous guider dans votre rôle de proche aidant en consultant Soutien aux personnes proches aidantes.