Notre région de la Mauricie et du Centre-du-Québec accueille trois maisons des aînés et alternatives (MDAA) : une à Victoriaville, une à Drummondville et une à Trois-Rivières (en construction).

Ces nouveaux projets visent à faire évoluer l'hébergement pour les résidents en respectant le concept de milieu de vie de qualité.

Qu’est-ce qu’une maison des aînés et alternative?

Le projet des Maisons des aînés et alternatives est un nouveau modèle d'hébergement. Le concept est centré et adapté sur la personne et ses besoins, permettant ainsi aux résidents de se sentir comme à la maison. Une approche qui prône le respect du rythme de vie où l’unicité du résident est reconnue. L’inclusion, la participation sociale de même que le maintien des capacités y sont favorisés. La dimension humaine sera au coeur des relations entre les résidents, leurs proches, le personnel et la communauté. Ainsi, les capacités et les forces de tous seront mises à contribution pour permettre la réalisation d’un projet de vie. La philosophie est orientée sur la qualité de vie des résidents, tout en favorisant leur liberté et leur socialisation. À titre d'exemple, les résidents seront invités à participer aux repas et même à cuisiner avec leurs proches à la cuisinette spécialement aménagée.

D’un point de vue architectural, les maisons des aînés et alternatives seront composées de maisonnées de 12 chambres individuelles avec toilettes et douches adaptées. Chaque maisonnée bénéficiera de leur espace commun dédié et des accès à des cours intérieures et des balcons.

L’environnement physique des maisons sera évolutif et adapté aux besoins des résidents.

ciusss mcq - maison des ainées - maison alternative

Quelle clientèle sera accueillie dans une maison des aînés et une maison alternative?

Maison des aînés
Maison alternative

Clientèle :  Personne aînée en perte d’autonomie (profil CHSLD)

Description : Concept d’hébergement moderne à dimension humaine qui se rapproche de la vie à domicile. On y respecte le rythme de vie ainsi que les habitudes du résident. Les personnes sont regroupées dans des micro milieux de vie de 12 résidents ayant des besoins similaires. 

Clientèle : Adulte vivant une situation de handicap en raison d’une déficience physique, intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

Description : Concept d’hébergement moderne à dimension humaine qui se rapproche de la vie à domicile. On y respecte le rythme de vie ainsi que les habitudes du résident. Les personnes sont regroupées dans des micro milieux de vie de 12 résidents ayant des besoins similaires.           

Comment avoir une place en maison des aînés?
Comment avoir une place en maison alternative?

Il n’est pas possible de réserver sa place dans l’une de nos MDA.

Pour avoir accès à de l’hébergement, lorsque le maintien à domicile n’est plus possible, vous pouvez vous adresser:

  • Au CLSC de votre région afin qu'un intervenant social évalue votre situation;
  • Directement à votre intervenant si vous en avez déjà un (intervenant pivot, intervenant du soutien à domicile ou du centre de réadaptation).

Le processus pour une demande d’hébergement en MDA est le même que pour une demande de place en CHSLD. Ces milieux de vie sont adaptés pour les personnes qui ont besoin d’assistance et de soins plusieurs heures par jour.

Il n’est pas possible de réserver sa place dans l’une de nos MA.

Les nouvelles demandes d’admission seront traitées par notre guichet d’accès, en collaboration avec les mécanismes d’accès résidentiels déjà en place à la direction du programme DI-TSA-DP ainsi que les intervenants pivots.

Pour avoir accès à de l’hébergement lorsque le maintien à domicile n’est plus possible, vous pouvez vous adresser:

  • Directement à votre intervenant pivot, intervenant du soutien à domicile ou intervenant du centre de réadaptation;
  • Si vous n’avez pas d’intervenant et que vous présentez une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique, adressez votre demande d’hébergement au guichet d’accès DI-TSA-DP.

La maison alternative héberge des personnes adultes ayant une déficience physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Ces milieux de vie sont adaptés pour les personnes qui ont besoin d’assistance et de soins plusieurs heures par jour. 

En fonction des données populationnelles, notre territoire compte trois maisons des aînés et alternatives : 

Maison des aînés et alternative de Trois-Rivières (en construction)
96 places à Trois-Rivières (72 places en soutien à l'autonomie des personnes âgées et 24 places alternatives)

Maison des aînés et alternative de Drummondville
72 places à Drummondville (60 places en soutien à l'autonomie des personnes âgées et 12 places alternatives)

Maison des aînés et alternative à Victoriaville

72 places à Victoriaville (60 places en soutien à l'autonomie des personnes âgées et 12 places alternatives)

Découvrir le projet Maisons des aînés et alternatives


Vous avez des questions sur le projet Maison des aînés et alternatives?

Vous avez une question concernant le projet Maison des aînés et alternatives? Posez-là ici!

En quoi consiste le projet de la maison des aînés?

Le concept de la maison des aînés, basé sur une approche humaniste prônant le respect du rythme de vie, des habitudes et des besoins de chaque résident, a pour objectif d’offrir des soins et des services de grande qualité, sécuritaires et chaleureux, le tout dans un milieu de vie le plus naturel possible ressemblant à un véritable noyau familial.

Combien de maisons des aînés et alternatives y a-t-il en Mauricie et au Centre-du-Québec?

En tout, notre territoire comptera trois maisons des aînés et alternatives : une à Victoriaville (ouverte), une à Drummondville (ouverte) et une à Trois-Rivières (en construction). Grâce à la construction de ces nouvelles maisons, la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec bénéficiera, à terme du projet, de nouvelles places en milieu d’hébergement. Les 3 maisons auront de 6 et 8 unités de 12 places chacune, selon leur taille et selon le site, et elles accueilleront de 72 à 96 résidents.

Comment puis-je déposer ma candidature pour travailler dans une maison des aînés ou alternative?

Nous vous remercions de votre intérêt pour travailler pour nos futures maisons des aînés et alternatives! Plusieurs postes sont déjà disponibles dans notre magnifique région à travers nos nombreuses installations dans le milieu de l'hébergement.

  • Consultez Travailler en santé pour connaître les opportunités qui s’offrent à vous. Vous pourrez aussi vous abonner aux alertes afin de connaître les affichages de postes qui vous intéressent.

Que faut-il faire pour être sur la liste de futurs résidents de la maison des aînés?

Le processus d’admission pour l’une des maisons des aînés sera le même que pour effectuer une demande d’accès à l’hébergement en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Tout d'abord, votre situation sera évaluée par un intervenant social dans un de nos CLSC. Celui-ci pourra déterminer la solution la mieux adaptée à vos besoins si vous êtes en perte d’autonomie significative et que votre sécurité à la maison est compromise. Le cas échéant, une demande d’accès à l’hébergement sera soumise à travers notre Mécanisme d’accès à l’hébergement (MAH) qui assure l’accessibilité et la gestion de l’ensemble des demandes et des places d’hébergement public en Mauricie et au Centre-du-Québec.

De plus, prendre note que lorsque vous faites une demande d’hébergement, c’est car votre situation est urgente et que vous êtes prêt à accepter la place en hébergement qui vous sera proposée. Il n’est pas possible de faire une demande d’hébergement public à l’avance, à titre préventif.

Il est à noter que les maisons des aînés et alternatives sur le territoire accueilleront progressivement la clientèle suite à la mise en service des installations. Par conséquent, les places seront rendues disponibles via notre MAH huit semaines avant leur ouverture. Vous pouvez également vous renseigner auprès du CLSC de votre secteur. Les CLSC sont les portes d'entrée auxquelles s'adresser pour obtenir des informations entourant les services d'hébergement. Pour connaître les coordonnées de votre CLSC, rendez-vous sur la page Consulter votre CLSC.

Qu'est-ce qu'une maison alternative?

La maison alternative accueille une clientèle adulte présentant une déficience physique, intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme et des besoins importants de soutien quotidien.

Cette maison, divisée en maisonnées et à taille humaine, offre des activités adaptées aux résidents pour favoriser leur épanouissement, dans le respect de leurs différents besoins, contribuant ainsi à leur mieux-être physique et psychosocial. D’ailleurs, les résidents ont accès à des activités qui leur permettent d’exercer des rôles sociaux qui ont une signification et une valeur pour eux, contribuant au développement et au maintien de leurs capacités, de leur santé et de leur bien-être, tout en favorisant leur participation sur le plan social et la réalisation de leur projet de vie.

Est-ce que les maisons des aînés vont remplacer les CHSLD?

Les maisons des aînés ne remplaceront pas les CHSLD : elles viennent bonifier l’offre d’hébergement public au Québec.

Quels sont les coûts pour être hébergé en maison des aînés?

Les tarifs sont les mêmes que ceux en CHSLD. La contribution du résident est évaluée par le ministère de la Santé et de Services sociaux (MSSS) selon la capacité budgétaire de la personne. Pour en savoir plus : Hébergement en établissement public (RAMQ).

Est-ce possible de choisir la maison des aînés et alternative dans laquelle nous souhaitons vivre?

Comme c’est le cas pour tous les types d’hébergement, le futur résident a la possibilité de faire un choix. Ce choix sera considéré dans la décision de l’équipe du mécanisme d’accès à l’hébergement, et ce, en respectant les critères d’admissibilité.

Y aura-t-il des chambres pour les couples ou les personnes qui souhaitent être en duo?

Non. Cet aspect n’est pas prévu dans le concept des maisons des aînés et alternatives.

Les animaux de compagnie sont-ils acceptés?

Non, toutefois les proches et les familles peuvent apporter des animaux lorsqu’ils visitent leur proche.