Portrait d’Isabelle Bonenfant, cette infirmière qui prend le temps

Publié le 8 mai 2024 Le CIUSSS MCQ

Dans le cadre de la Semaine nationale des soins infirmiers, il nous apparaissait naturel de mettre de l’avant l’humanisme, la générosité et le grand cœur qui caractérisent tant nos infirmières et infirmières auxiliaires. Nous avons donc le plaisir de vous présenter Isabelle Bonenfant, une femme rayonnante qui, avec bienveillance, accompagne aussi bien la relève dans l’apprentissage de ses nouvelles fonctions que l’usager qui nécessite une présence rassurante à ses côtés.  

Une infirmière dévouée

Cela fait déjà six ans qu’Isabelle exerce la profession d’infirmière au Centre d’hébergement Cooke. Fortement attachée à la clientèle âgée, elle possède un riche bagage en CHSLD, où elle a travaillé comme préposée, comme externe et comme candidate à la profession infirmière (CEPI) avant d’obtenir son poste. Aujourd’hui, en tant que chef d’équipe, elle s’assure du bon déroulement de son unité auprès de sept préposés aux bénéficiaires et de deux infirmières auxiliaires. « J’aime beaucoup travailler en équipe, car tout le monde est complémentaire. C’est important que l’ensemble des intervenants se sentent impliqués. »

Laisser sa marque

Remplie d’humilité, Isabelle a été surprise d’apprendre qu’elle avait reçu une mention, lors d’une rencontre réunissant plusieurs CEPI, qui soulignait sa façon exceptionnelle d’accueillir la relève. « Cela constitue beaucoup de travail de former une nouvelle personne, c’est donc super motivant pour moi de savoir que j’ai un impact positif sur les recrues. » À cet égard, Isabelle s’efforce de bien expliquer son travail aux nouvelles venues, de leur faire visiter le centre d’hébergement, mais aussi de leur présenter leurs collègues afin qu’elles se sentent incluses rapidement dans l’équipe.

« Quand j’étais moi-même CEPI, j’ai été tellement bien accueillie par Marjolaine Gagnon-Dufort et par toute l’équipe de Cooke. J’ai beaucoup reçu, c’est à mon tour de donner. » Isabelle souligne d’ailleurs l’esprit de solidarité dont ses collègues font preuve : « Même lorsqu’ils sont très occupés, ils n’hésiteront pas deux secondes à venir aider quelqu’un qui en a besoin. Personne n’est dans le jugement, toujours dans l’accueil de l’autre. » L’engagement d’Isabelle dans le développement professionnel se reflète grandement dans son approche humaine. Pour elle, donner au suivant est tout naturel.

Valoriser l’autonomie

La gentillesse, la douceur et la patience d’Isabelle envers la relève transparaissent tout autant auprès des résidents, pour qui elle ressent une profonde affection. « En CHSLD, on a l’occasion d’accompagner la clientèle dans leur quotidien. On sait que lorsque tel monsieur est agité, le simple fait de lui offrir une petite liqueur va faire sa journée, ou que quand une madame pleure, la solution est de lui amener une poupée bébé pour l’apaiser. » Dans les moments plus difficiles, Isabelle a une grande facilité à voir l'humain derrière cette vulnérabilité apparente. « Il est essentiel de se rappeler que ces gens ont eu des métiers, des enfants. Ce sont des personnes à part entière; c’est important de prendre soin d’elles, de prendre le temps. »

Coup de chapeau aux collègues

Même si Isabelle est passionnée par son travail, elle admet qu’il vient avec plusieurs défis. Elle profite donc de ce moment pour exprimer sa reconnaissance envers ses collègues. « Toutes les infirmières et tous les infirmiers, peu importe le milieu où ils et elles exercent, sont des personnes au grand cœur, des personnes absolument indispensables. »

Nous nous joignons à Isabelle pour remercier l’ensemble des infirmières et infirmières auxiliaires qui travaillent avec professionnalisme pour offrir des soins et services de qualité à notre communauté. Au nom de la population de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec : un immense merci!