La Grande semaine des tout-petits

18 novembre 2019 | Santé publique

 la grande semaine des tout-petits

Tous ensemble pour assurer un avenir prometteur à chacun de
nos tout-petits

Mauricie-et-Centre-du-Québec, le 18 novembre 2019 – Plusieurs acteurs de la communauté de la Mauricie et du Centre-du-Québec se sont réunis aujourd’hui pour le lancement régional de la Grande semaine des tout-petits. Des représentants des secteurs de l’éducation, de la santé, de la culture et des affaires ont pris la parole aujourd’hui afin de présenter leurs activités et leurs engagements pour soutenir la petite
enfance et en faire une priorité de la société. La population est invitée à participer en grand nombre aux activités qui se dérouleront toute la semaine partout sur le territoire.

Cliquez ici pour voir la programmation.

Bien qu’ils soient encore tout petits, les enfants de 0 à 5 ans représentent 100 % de notre avenir. Parce que tous les enfants devraient avoir les mêmes chances de se développer pleinement, c’est toute la région qui doit se mobiliser.

Heureusement, des solutions existent afin de soutenir les tout-petits et leur famille. Augmenter l’accès à un service de garde éducatif de qualité; à des soins de santé et des services sociaux adaptés, à des lieux publics sécuritaires pour s’amuser, à un logement adéquat et à des mesures de conciliation famille-travail ne sont que quelques exemples de mesures positives pour le bon développement des tout-petits. Agir et accompagner les parents dès la grossesse, c’est aussi s’assurer d’offrir à chacun des petits citoyens le meilleur départ possible.

Citations
« Participer à une activité culturelle avec un enfant, c’est lui donner la chance de rêver, de s’émerveiller, de s’émouvoir, de s’interroger et de s’ouvrir sur le monde. »

Martin Veillette, directeur du Développement culturel chez Culture Trois-Rivières
« SOPREMA a obtenu la certification Entreprise en santé Élite en 2012, la motivant ainsi depuis quelques années à intégrer des mesures facilitantes telles que des horaires flexibles, la mise en place d’une banque de temps ou d’heures accumulées ainsi que la possibilité de travailler à domicile. Ces éléments distinctifs mis en place par l’employeur  sont reconnus des employés. D’ailleurs, les résultats de notre dernier sondage montrent que 84 % des répondants estiment être en mesure de maintenir souvent, voire toujours, un équilibre entre leurs obligations professionnelles et leurs responsabilités personnelles. »

Pierre-André Lebeuf, chargé de projets en Développement durable et membre du comité Entreprise en santé chez SOPREMA
« Les enfants de 0 à 5 ans, c’est l’avenir de notre communauté, ceux qui prendront soin de nous lorsque nous en aurons besoin. Pour nous assurer d’en faire des adultes en santé, épanouis et engagés, nous avons tous un rôle à jouer collectivement. »

Nathalie Garon, directrice du Programme Jeunesse-Famille au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec
« La petite enfance représente une fenêtre extraordinaire d’opportunités sur le plan du développement. Cette période de vie tellement importante permet à l’enfant d’acquérir des habiletés qui favoriseront sa capacité à apprendre et influenceront directement sa
réussite éducative. Nous ne pouvons pas rater cette chance qui est majeure! Tous ensemble, nous pouvons offrir à chaque enfant un bon départ dans la vie afin qu'ils débutent leur parcours scolaire avec la conviction de pouvoir réussir! »

Manon Rocheleau, directrice adjointe aux Services éducatifs de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy au nom des commissions scolaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec
« Les mesures collectives en petite enfance font une différence, et pas seulement pour les enfants eux-mêmes! À court et long termes, elles réduisent les coûts des services de santé, sociaux, éducatifs et diminuent le décrochage scolaire. Pensons aussi aux mesures de conciliation famille-travail instaurées dans les entreprises; elles permettent de diminuer l’absentéisme, d’améliorer la productivité et la motivation des employés, en plus de favoriser la diminution du stress parental. »

Julie Cossette, agente d’accompagnement et de liaison régionale chez Avenir d’enfants

À propos de la Grande semaine des tout-petits
Du 17 au 23 novembre 2019, la Grande semaine des tout-petits est l’occasion de communiquer et de susciter le dialogue autour du développement des tout-petits, de mettre en lumière des initiatives locales et régionales qui soutiennent la petite enfance et de mobiliser l’ensemble de la société.

Voici les personnes à joindre par territoire : 

Territoires

Personne responsable

Organisation

Téléphone

Autres territoires

Marie-Andrée Nadeau

Regroupement intersectoriel régional pour l’enfance de la Mauricie et du Centre-du-Québec

819 944-1293

Bécancour

Maude Grenier

Corporation de développement communautaire de la MRC de Bécancour

819 222-5316

Des Chenaux

Pierre Giroux

À Petits Pas des Chenaux

418 325-2120

La Tuque

Guylaine Asselin

Centre de services du Haut-Saint-Maurice, CIUSSS MCQ

819 523-4581 # 2841

Maskinongé

Suzie Paquin

Maski en Forme

819 609-0001

Nicolet-Yamaska

Isabelle Laliberté

Commission scolaire de la Riveraine

819 293-5821 # 2551

Shawinigan

Hélène Plante

Comité Soutien à l’intégration scolaire de Shawinigan

819 539-9464

Trois-Rivières

Julie Charbonneau

Trois-Rivières en action et en santé

819 691-7198

Pour information :
Josiane Gagnon
Agente d’information
CIUSSS MCQ
Ligne médias : 1 888 862-4382

Dernières actualités

  • 31 octobre 2016 | Santé publique Novembre est le mois de sensibilisation au radon

    Le radon est un gaz radioactif cancérigène, incolore et inodore, présent naturellement dans le sol. Il peut s’infiltrer et s’accumuler dans les bâtiments et entraîner un risque pour la santé.