COVID-19

Pour tout savoir sur le coronavirus : cliquez ici.

Ouverture d’un centre d’hospitalisation COVID-19 au Centre-du-Québec

15 mai 2020 | Le CIUSSS
Depuis le début de la pandémie liée à la COVID-19, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) dispose d’une installation désignée pour recevoir la clientèle atteinte, le Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) de Trois-Rivières.
 
Afin d’assurer à la population centriquoise des soins de proximité dans leur région, le CIUSSS MCQ a déposé un projet pour la création d’un second site d’hospitalisation COVID-19 à l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville. Le projet a été approuvé par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et  nous travaillons actuellement à la mise en place de cette unité d’hospitalisation.
 
Celle-ci sera installée au 4e étage de l’Hôpital Sainte-Croix. Elle comprendra 16 lits pour accueillir les usagers adultes atteints de la COVID-19 ne nécessitant pas de soins spécialisés ou intensifs. Ces usagers seront sous la responsabilité de l’équipe de médecine interne. Cette nouvelle unité nous permettra d’éviter le transfert des usagers positifs vers Trois-Rivières ou encore vers Sherbrooke. Les personnes de Drummondville présentement hospitalisées à l’Hôpital Fleurimont du CIUSSS de l'Estrie –CHUS pourront donc être accueillies à l’Hôpital Sainte-Croix. .
 
« C’est une excellente nouvelle pour les résidents du Centre-du-Québec qui pourront désormais être soignés près de leur lieu de résidence », indique Nathalie Boisvert,  Présidente-directrice générale adjointe du CIUSSS MCQ.
 
Le personnel qui travaillera dans cette unité sera dédié uniquement à cette zone et disposera de tous les équipements de protection nécessaires. Toutes les mesures de sécurité seront mises en place.
 
Le CHAUR conservera sa mission de centre désigné pour admettre la clientèle adulte de soins intensifs, de psychiatrie, d’obstétrique, de néonatalogie et de réadaptation avec une unité « chaude » de 60 lits et une unité « tiède » de 20 lits. La création de ce second site permettra également la reprise graduelle des activités médicales spécialisées et des chirurgies au CHAUR.

Dernières actualités