Qu'est-ce qu'un cancer?

Qu'est-ce qu'un cancer?

Les cellules des canaux et des lobules du sein se renouvellent constamment.  Les vieilles cellules sont remplacées par des plus jeunes grâce à la division cellulaire, qui fait qu’une cellule « mère » se divise en deux cellules « filles » identiques. 

C’est lors cette division que peuvent naître des cellules plus irrégulières, qui peuvent graduellement devenir cancéreuses et résister aux défenses de l’organisme.  Ces changements au niveau des cellules peuvent être provoqués par certaines « agressions » auxquelles les cellules sont exposées.  Certains facteurs peuvent être à la source de ces agressions.  La transformation en cellule cancéreuse peut prendre plusieurs années. 

Les cellules cancéreuses se multiplient de façon incontrôlée et forment une première tumeur.  C’est la tumeur  « primaire ».  Elle commence à se développer à l’intérieur d’un canal ou d’un lobule du sein et poursuit en débordant de l’endroit où elle a pris naissance et en envahissant les tissus qui l’entourent. 

À mesure que le cancer grossit, il s’étend et commence à entrer en compétition avec les tissus normaux pour l’espace et les éléments nutritifs.  Éventuellement, les tissus normaux diminuent et meurent.  Pour assurer leur survie, les cellules de la tumeur stimulent la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. Les cellules anormales cancéreuses peuvent se multiplier de façon continue et ne respectent pas les tissus voisins en les envahissant. 

Après l’envahissement initial, les cellules cancéreuses ont la propriété de se détacher facilement de la masse principale et de se disperser par les vaisseaux sanguins et lymphatiques.  Elles peuvent ainsi se rendre dans certains organes (poumons, foie, os, cerveau, etc.) et causer d’autres tumeurs.  Ce sont elles qui sont appelées métastases.  Elles forment des tumeurs dites « secondaires ».

La majorité des patients ne décèdent pas de la tumeur qui s’est développée la première, mais bien des métastases qu’elle a produites, c’est-à-dire des tumeurs secondaires installées ailleurs dans le corps. 

Parce que les cellules cancéreuses continuent à se multiplier indéfiniment et que leur nombre augmente continuellement jour après jour, l’essentiel des éléments nutritifs produits par le corps va à la tumeur, ce qui cause du tort aux autres organes.  Habituellement, le décès résulte de la dégradation d’un organe vital.  La douleur associée au cancer survient lorsque la tumeur qui grandit cause une compression sur certains nerfs, ou bloque l’écoulement de certaines sécrétions.

Site Web utile :

Société canadienne du cancer